Les D-FE (difé) évoluent dans un registre qui leur est propre : le zwenks metal (prononcer zouinx), qu'on peut définir comme du metal qui aurait flirté avec la culture africaine ancestrale (metal tribal), c’est une musique qui se veut extrême, roots et urbaine, où des rythmiques et des percussions afro côtoient des blasts beats sur fond de guitares ne manquant pas de jus, et sur ce son chaotique se mélangent plusieurs styles de chants (hip hop/ragga hardcore et guttural), avec des textes en carïbéen, en douala et en français, au service d’une forme d'expression musicale originale, agressive et politiquement incorrecte. 
Les D-FE sont énervés et ils sont violents (et parfois sombres) musicalement, car ils veulent sensibiliser le public sur différents problèmes du continent africain et de sa diaspora, dont une partie des sept membres du groupe est issue.

2